Produit ajouté aux Favoris

Quelles sont les mesures à prendre tout au long de la fabrication pour préserver la santé des salariés et des consommateurs ? Tout gérant d’industrie agroalimentaire doit se poser cette question pour garantir le bon fonctionnement de son activité. Il doit avoir des lignes directrices claires tout en tenant compte des recommandations des normes en vigueur.

Les obligations du gérant d’industrie alimentaire

En tant que responsable de la bonne marche sanitaire tout au long de la chaîne alimentaire, le directeur d’industrie alimentaire doit contrôler à la fois la transformation, le mode de conservation, le stockage et le transport des marchandises. Il doit vérifier la provenance et la qualité de l’ensemble de ses produits avant de les commercialiser. Ce qui signifie qu’il doit disposer d’un service contrôle qualité.
Il doit également remettre à jour ses connaissances en termes de réglementation légale de manière régulière pour améliorer son mode de production et pour former ses employés.
Enfin, le gérant d’industrie agroalimentaire doit être sincère et transparent auprès des consommateurs pour gagner la confiance de ces derniers. Il doit garantir une traçabilité irréprochable et en cas de soucis, il a toujours le droit de consulter les registres et de se disculper de tout soupçon de fraude.

Les différentes façons d’assurer la sécurité alimentaire

Pour assurer la sécurité alimentaire dans l’agroalimentaire, l’entreprise doit considérer les exigences des normes en vigueur. Le BRC Global Standard for Food Safety, par exemple, stipule que : « La taille, l’emplacement et la structure des sites de production doivent être convenables. Les bâtiments doivent être entretenus de manière à réduire le risque de contamination et à permettre la production de produits finis à la fois sains et légaux ».
Mis à part cela, il faut aussi que les matériaux de la structure interne de l’industrie soient robustes et faciles à entretenir. Ils ne doivent présenter aucun danger pour le personnel. Pour ce qu’il en est des machines, ils doivent être performants et professionnels et ils doivent prévenir la contamination des aliments et des ingrédients tout au long du processus de production.
Question moyens humains, il est nécessaire d’avoir du personnel formé et qualifié et l’entreprise doit fournir à ses employés des EPI et des produits d’hygiène courants. Par ailleurs, l’entreprise doit également investir dans des services de détection et de lutte contre les nuisibles et elle doit mettre en place des procédures de stockage et de traitement des déchets appropriés.
Pour garantir le respect des standards d’hygiène et pour réduire le risque d’épidémie d’origine alimentaire, elle doit aussi mettre en place des programmes de nettoyage et de désinfection en profondeur des zones de préparation alimentaire, des machines et des différents ustensiles. Et enfin, elle doit former ses employés sur l’hygiène des mains et les bonnes pratiques.

Leave a comment

Prev

Le pass sanitaire...
oct. 4, 2021