Produit ajouté aux Favoris

Soumis à l’obligation du pass sanitaire depuis le lundi 30 août 2021, les professionnels de la restauration ont désormais le droit de retirer leur masque. Comme les clients, ils sont libres d’enlever ou de garder leur masque, car toutes les personnes qu’ils fréquentent disposent d’un test Covid négatif, d’une attestation de vaccination complète ou d’un certificat de guérison du Covid. Donc, ont moins de risque de se faire contaminer.

Avantages de retirer le masque

Les salariés de la restauration sont de plus en plus nombreux à profiter d’une liberté retrouvée. Non seulement ils sont rassurés par le pass sanitaire, mais ils sont contents de reprendre leurs anciennes habitudes.
Une serveuse du Café Jules du nom de Luna, par exemple, a annoncé : « Je peux remettre du rouge à lèvres, je suis très contente. C’est important de transmettre le sourire aux clients, j’en avais marre de ne sourire qu’avec les yeux ».
Le fait de pouvoir retirer le masque constitue également un grand soulagement pour le personnel de la restauration. C’est ce que Pierre Clolus, le vice-président de l’Union des Métiers et des Industries de l’Hôtellerie en Ille-et-Vilaine, a confirmé en disant : « Depuis un an et demi, ils travaillent avec un masque et on a un boulot qui est très physique, les gens font quinze à vingt kilomètres à pied dans la journée donc, avec le masque, c’est épuisant ».

Importance de garder le masque

Quoi qu’il en soit, le port de masque reste un bon moyen de prévenir la propagation de la Covid-19. Cet accessoire couvre à la fois le nez et la bouche pour limiter la quantité de micro-gouttelettes qui pourraient contenir le virus. Puis, il permet aussi d’avoir l’esprit tranquille.
Il peut même aider les professionnels de la restauration à gagner la confiance des clients et à véhiculer une bonne image de l’entreprise. Il peut renforcer l’hygiène et le professionnalisme de ces derniers.
Enfin, le port de masque est idéal quand les professionnels de la restauration ne peuvent pas maintenir une distance sécuritaire entre eux et les autres. Cela leur permet de protéger la collectivité et les personnes les plus vulnérables.

Nota Bene

Il convient de noter que selon le protocole publié par le ministère du travail : « Le masque pourrait faire son retour si la situation épidémique se dégrade. Son port peut être rendu obligatoire par le préfet de département, par l’exploitant ou par l’organisateur lorsque les circonstances locales le justifient.

Leave a comment

Prev

Rentrée des classes...
sept. 20, 2021